La Ligue Ivoirienne des Droits de l’Homme (LIDHO) a tenu son 7ème Congrès ordinaire les 25, 26 et 27 septembre 2020.

La Ligue Ivoirienne des Droits de l’Homme (LIDHO) a tenu son 7ème Congrès ordinaire, au Centre Sainte Thérèse de l’enfant Jésus de Bingerville, les 25, 26 et 27 septembre 2020, en présence de ses past présidents et des organisations sœurs de la société civile (FIDH, CSCI, RAIDH, COSOPCI, FOSCAO, MIDH, etc.).

Madame Namizata Sangare, Présidente du CNDH-Ci, en était la Marraine. « Droits de l’homme et élections apaisées » fut le thème du Congrès. En effet, depuis 1995 à ce jour, toutes les élections générales ou locales organisées en Côte d’Ivoire ont été émaillées de violences entraînant des violations plus ou moins massives et tombes des droits de l’homme. Ce qui peut laisser croire ou penser que toute élection doit inéluctablement s’accompagner de violations plus ou moins graves des droits de l’homme. Ou, dans un Etat
démocratique et républicain, l’élection reste un moyen normal de régulation des institutions qui ne devrait pas s’accompagner de violations des droits de l’homme. En clair, élection apaisée et respect des Droits de l’Homme ne sont pas incompatibles. Bien au contraire, Ils devraient se comprendre comme les deux faces d’une même médaille. Comment le respect des droits de l’homme peut-il contribuer à la tenue d’élections apaisées? Ou comment des élections apaisées peuvent-elles consolider le respect des droits de l’homme?

Les militantes et militants venus des 61 sections de la LIDHO réparties sur le territoire national, ont planché sur diverses arcades de l’organisation dont ses organes (BCA, BEN, CC) qui ont été renouvelés et certains articles des textes fondateurs (Statuts et certains le Règlement Intérieur), toilettes.
En 33 années de création, NETH Willy Alexandre, Juriste de formation devient son 8 ème président après les professeurs DegniSegui, Martin Bléou, Feu Maître N’gouin-Claih, Dr Patrick N’gouan, Professeur Kamaté Banhouma André, René Hokou Legre et Pierre Kouamé Adjoumani. Il a été élu à l’issue des travaux président du Bureau Exécutif National, pour la mandature 2020-2023. Il s’est engagé avec son bureau à œuvrer à la consolidation des acquis obtenus par la LIDHO et à réaliser 6 chantiers essentiels au profit de la LIDHO durant son mandat à savoir: le Renforcement institutionnel et organisationnel; la Promotion et défense des droits de l’homme; le Suivi et évaluation des politiques publiques; le Renforcement de la collaboration avec les autres ONG et les acteurs gouvernementaux. Pour sa part, la Marraine s’est félicitée de l’observation des pratiques de bonne gouvernance épousée par la LIDHO notamment
l’organisation continue de congrès et le renouvellement de ses instances et souhaité.

Camahui

Partager

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Autres actualités

Président National

Ligue Ivoirienne des Droits de l'Homme (LIDHO)