Communiqué de presse de la Ligue Ivoirienne des Droits de l’Homme (LIDHO) sur le cambriolage de son siège national.

ans la nuit du jeudi 19 au vendredi 20 mai 2022, des inconnus se sont introduits, par effraction, au siège national de la LIDHO, sis à Cocody Cité des Arts, rue impasse des poètes.

La Lidho a immédiatement saisi les autorités compétentes en pareilles circonstances.

Dès cet instant, le mécanisme de protection des défenseurs des droits de l’Homme s’est mis en œuvre de façon diligente.

Le constat préliminaire fait état de la fouille systématique de tous les bureaux, de la disparition d’ordinateurs et d’une somme d’argent, entre autres.

L’enquête suit son cours et la LIDHO espère, vivement, que toute la lumière soit faite sur cet
autre cambriolage.

C’est le lieu, pour la LIDHO, de remercier Monsieur le garde des Sceaux, Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Monsieur le Procureur de la République, Monsieur le Directeur de la protection des Droits de l’Homme, Monsieur le Commissaire du 8ème
Arrondissement de Police de Cocody, la police scientifique et la police criminelle pour la célérité avec laquelle le dossier a été pris en charge.

De même, la LIDHO voudrait ici, saisir l’occasion pour témoigner toute sa reconnaissance aux Organisations sœurs de la société civile qui, par des messages de compassion et leur présence à son siège ont manifesté leur soutien.

La LIDHO tient enfin, à rassurer toute l’opinion quant à sa détermination à poursuivre l’œuvre
de Promotion, de Protection et de Défense des Droits Humains entreprise par ses illustres
membres fondateurs depuis plus de trois décennies.

Pour la LIDHO,
Le Président
M. NETH Willy Alexandre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.